07 85 36 53 21 contact@sgiformations.fr

« Afin de généraliser la sensibilisation à la prévention et à la gestion des risques RPS à l’ensemble des travailleurs, un rapport du sénat propose qu’un système incitatif soit mis en place par la CNAM et les Carsat/Aract afin d’encourager les employeurs à donner à leurs salariés les moyens de se former à cet enjeu. Une ristourne sur le taux de cotisation AT-MP pourrait ainsi être accordée aux entreprises ayant permis, en interne ou en externe, la formation d’au moins 50 % de leur effectif à la prévention et à la gestion des RPS dans un délai déterminé par la caisse régionale de la santé au travail, après avis du SST. »
Voilà ce qui est énoncé dans la proposition 32 du rapport du Sénat du 2 Octobre 2019.

Selon une enquête Dares « Conditions de travail-risques psychosociaux sur 28 000 salariés, il en ressort que :

    • 45 % des interrogés déclarent devoir (souvent, toujours) se dépêcher,
    • 25 % déclarent devoir cacher leurs émotions, faire semblant d’être de bonne humeur,
    • 10 % disent devoir faire des choses dans leur travail qu’ils désapprouvent,
    • 30 % signalent avoir subi au moins un comportement hostile dans le cadre de leur travail au cours des 12 derniers mois,
    • 25 % disent devoir faire appel à d’autres en cas d’incident,
    • 25 % craignent de perdre leur emploi.

Le but de la formation n’est pas de juger le management ou ses collaborateurs mais de prendre conscience de ce que sont les Risques Psychosociaux (RPS) et de trouver des solutions afin de pouvoir travailler sereinement.

Prendre en compte les RPS permet de préserver tous les enjeux de l’entreprise :

Selon l’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (EU-OSHA), dans son rapport sur le calcul du coût du stress et des risques psychosociaux (2014), le présentéisme et l’absentéisme pèsent pour 272 milliards d’euros tandis que la perte de productivité représente 242 milliards d’euros. Dans son rapport, l’Agence européenne indique que pour un euro investi dans la prévention des risques psychosociaux, le bénéfice net peut aller jusqu’à plus de 13 euros.

Formez vos collaborateurs aux risques psychosociaux